Break On Through

29 décembre 2008

A Feast Of Friends

Dock

Nouveau Blog.......  http://feastoffriends.canalblog.com/   

Posté par Bonnie Parker007 à 01:13 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 novembre 2008

Ma Vieille Amie

james_dean_smoking

Lost in a Roman...wilderness of pain
And all the children are insane
All the children are insane
Waiting for the summer rain,

There's danger on the edge of town
Ride the King's highway, baby
Weird scenes inside the gold mine
Ride the highway west, baby

La vie peut être comme de la soie: on glisse à travers puis parfois on s'accroche. Il faut juste trouver la porte: du paradis ou de l'enfer, peut importe. iI faut ce frayer un chemin parmi les bosses et les virages. Ferme juste tes yeux, joue encore, deviens fou, trouve un ange, un gourou, trouve ta conscience. Ton âme est la plus belle chose que tu possèdes et personne ne pourra jamais te la voler. La pluie peut tomber, tes yeux s'évader, l'horizon sera toujours présent à ton réveil, la terre rejoindra toujours le ciel; tel une muse et son poète. Viens me voir, j'ai toujours préféré que l'on me déteste. -Pas de surprise-. Pousser aux delà des limites c'est ce que je sais le mieux faire. Comme la proie qui nargue son prédateur. Est ce toi qui imite la vie ou la vie qui t'imite? Cette vie si dangereusement exquise, que tu ne pourrait pourtant pas vivre autrement. Comme un conte de fée qui ce terminerait mal, changement brutal. Vivre dans le subconscient, absence de lucidité ou marre de cette pale réalité?  Tu souffres? Je te présente ma vieille amie: la souffrance. Rouler à fond et piller au bord de cette falaise. Défaire et refaire inlassablement les même histoires. Mais aller toujours au bout et garder toujours la maîtrise.

Posté par Bonnie Parker007 à 08:31 PM - Commentaires [5] - Permalien [#]

People Are Strange

PamelaCoursonJimMorrison_1_

This is the end
Beautiful friend
This is the end
My only friend, the end

Of our elaborate plans, the end
Of everything that stands, the end
No safety or surprise, the end
I'll never look into your eyes...again

Elle vit sa vie, à 100 à l'heure, tel une voiture qui n'aurait plus de frein rien ne l'arrête, elle fait tout pour éviter les arbres,en vain, son destin la poursuit, la hante, une traque sans relâche. Sa lucidité exacerbé sur le monde lui font douter de toute et de tout le monde, parfois, elle croit devenir folle ou monstrueuse. Aucun répits, c'est toujours la même histoire. Mauvais moment, mauvais endroit, manque de chance.... Aucune confiance, en personne; elle ne peut pas, n'a pas le droit, puis comment avoir confiance dans la méchanceté profonde de ce monde ? Incomprise, elle lutte, ce heurte à des murs mais ne baisse jamais les bras. Baisser les bras signifierait qu'elle abdique, or elle sait très bien que dans le fond, elle a raison. Elle ce regarde, s'interroge; sur elle, sur tout, tout le temps, peut être pas curiosité, peut être par peur. On le lui répète sans cesse: elle n'est pas "normal", sauf qu'elle ne sait pas ou est la normalité. On la compare, la haie, la jalouse, la méprise, l'envie, la juge, mais jamais elle ne laisse indifférente. Elle qui pourtant, à tout essayer pour ce noyer dans ce monde dans lequel elle n'arrive pas à trouver sa place. Tellement différente et pourtant.... Tellement consciente....

Posté par Bonnie Parker007 à 08:01 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2008

hey Mister Jailer

n11951066633_535649_9657

Tu tournes en rond dans ta cellule, tu regardes ces photos: ta famille, ta femme, tes gosses. Hey Mister Jailer, qu'est ce que tu as fais pour te retrouver là? Hey Mister Jailer, dans quel merdier t'es tu foutu ? Et tu fais les cents pas. Tu entends les autres, tu lances ces p***** de pierres contre les barreaux, Le maton débarque, tu te planque. C'est dur la vie, surtout quand tu te rends compte, trop tard, que t'as trop fais de conneries. Hey Mister Jailer, tu as dépasser les limites. Hey Mister Jailer, les autres ont s'en fou. Pourquoi tu leur à toujours accorder autant d'importance? Entre crack et héro tu étais leur dealer. Ces gens là sont des putois et ne servent à rien. Toi tu n'as fais qu'exploiter leur faiblesse, ce n'est pas un crime ! Hey Mister Jailer, les faibles n'ont pas leur places dans ce monde. Tu avais raison de les escroquer, mais tu sais plus c'est gros et plus ça passe. Tu aurait du te prendre pour Rocancourt en plus tu en avais la class. Allez va, Mister Jailer, les grilles de ta piaule s'ouvre et te rendront peut être une certaine forme de liberté. Mais tu ne le saura qu'après. Qu'après être monter sur cette chaise. Pars, pars serein Mister Jailer, ton crime n'était pas si terrible. Prie pour que les anges t'accueille. Goodbye Mister Jailer....

Posté par Bonnie Parker007 à 10:17 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2008

La Pomme Pourri

l_4e0004e4cd39f74115d4cd8098234de7

Bien fait pour moi si je m'entiche
De pauvres gars si je me niche
Dans leurs bras
Mais moi je m'en fiche
Ca c'est tout moi.  C'est bien ma peine si je suis cap
De perdre haleine, le nord, le cap
C'est bien ma veine si l'on me zappe comme une chaine.....

Est-ce que quelqu'un à déjà remarquer que les filles "bien" avait toujours tendance à ce caser avec des mecs qui à la base n'aurait même pas attirer l'attention de la plus pitoyable de nos copines?? Pourquoi lorsque le choix entre la pomme verte et la pomme pourri qui parait si évident pour tout le monde devient si compliquer? Dans la vie personne n'irait acheter une pomme pourri ! Dans le fond si les mecs avaient une étiquette avec un prix, peut être que l'on réfléchirait un peu plus, avant de choisis "sa pomme verte"?? Bien sur ont à en général moins de sentiments pour une pomme que pour un mec! Peut être que la meilleur des choses serait d'agir avec les mecs de la même façon que si ont achetait une pomme: Il nous plaît?;on garde. Ont à un doute?; On jette ! Sans scrupules sans réflection, après tout il y a sûrement autant de pommes que de mecs sur terre !!


Posté par Bonnie Parker007 à 05:40 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]


All I Have To Do Is Dream

2314507954_97c3d8d80f_5B1_5D

N'importe lequel d'entre nous peut disjoncter, y compris la personne que l'on pensait être d'un calme olympien. Ont essaye tous de ce construire des rêves, sauf que souvent nos rêves deviennent des cauchemars. Ont essayent aussi de ce persuader de garder nos rêves a tout prix. Mais seulement les plus fort d'entre nous arrivent jusqu'au bout. Que ce passent ils pour les autres? Est-ce que plusieurs rêves qui ont échoués à la suite, peuvent nous faire perdre totalement espoir? Et si malgré tout les efforts, ont ne ce relevait pas? Peut être est ce pour cela que les gens nous disent toujours "arrêtes de rêver".....

Posté par Bonnie Parker007 à 05:26 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 septembre 2008

Bang Bang You're Dead

n799154831_224897_2874

La première fois que l'on mange du piment, en général on s'en souvient, mais on peut jamais s'empêcher d'en reprendre, juste pour voir si ça fais toujours le même effet. Puis quand on goutte à autre chose et que l'on ce rends compte que c'est plus doux, plus agréable, mais moins marquant, ont à tendance à toujours retourner du coté du "piment". Comme si les choses bien, pouvaient parfois faire plus de mal que les choses mauvaises. C'est pareils pour les humains ! Certaines personnes préfèrent ce faire du mal mutuellement, comme des gamins, car elles ont, de cette façon là, toujours une certaine emprise l'une sur l'autre. Mieux vaut ce faire du mal que de ne plus rien ce faire du tout -ce disait elle-   Faut vraiment être con !

Elle pensait à ça, non stop, dans sa caboche de belette, -Qu'est qu'on va faire de toi- répétait sa famille. Ce mal la rongeait mais c'était comme une drogue: ça commençai avec un trip, le gros délire, un truc qui te faisais sentir planer au dessus des nuages, mais après c'était la chute. Et quand on ce vautre des nuages au bitume sans parachute, tu t'écrase méchamment. Voilà, elle c'était écraser, défigurer par la douleur et la peur. Bien sur personne est là quand tu te casses la gueule, sauf pour enfoncer encore un peu plus le clou, là t'as toujours au moins un con de service. Cette vieille femme: qui la regardait agoniser et hurler de douleur intérieurement tu crois qu'elle aurait bouger ? Non, bien trop contente: cette salope elle à ce qu'elle mérite, voilà ce qu'elle ce disait. La réaction typique des gens. Toujours la faute de celui qui viens de ce viander, ça te casse pas assez en 15 comme ça, que tout ces cons rappliquent pour sortir le "ah, mais elle l'a bien chercher" !.   Conard, quand on a un cancer, là ils sont compatissant, bein ouai. Personne te dira jamais "tu l'a bien chercher". Mais si tu te défonces à la coc et à la vodka avec comme cerise sur le gâteau un joins dans ta main droite, c'est forcément que tu cherches la merde. Elle aurait voulu prendre la voiture rouler puis ce finir en James Dean. Elle aurait voulu prendre des barbituriques, tout mélanger et finir comme Marilyn. Elle aurait voulu prendre un flingue et faire "clic clic boum" comme Cobain. mais réveille toi putain lui gueulait sa dégénéré de copine narcissique "tu vois que tu te fou en l'air pour rien" -ouai connasse-  Ton" rien" c'est peut être bien différent du mien de "rien", retourne à tes acides pensent à California Dream et lâche moi s'te plaît, t'es mal placer pour donner des leçons.

On avait la musique à fond dans ce vieux taco tape cul de XJS. On était tous défoncés, comme ont pensaient même pas qu'on pouvaient l'être, à vrai dire je crois qu'on ne pensais même plus. Y'avait Voodoo Child De Hendrix, Wild Things des stroggs, qui tournait en boucle. Ah tarantino aurait été fière de moi ! Une putain de bonne actrice que j'aurai sûrement fait dans un de ces films!. Mais moi je la faisais dans la vrai vie "l'actrice". Ma vie était un rôle. Quelque part entre Pulp Fiction et Kill Bill..... Cette putain de voiture me donnait envie de lui éclater les par chocs contre un mur tellement elle faisait un boucan d'enfer. Et nous, là, dans notre merde, avec cette salope qui était en train de nous lâcher, qui allait venir nous aider au milieu de nul part? Putain, voilà ce qui ce passe quand ont veut voyager on ce retrouve paumer à 4h du mat avec pour meilleure pote un cactus géant. Pendant ce temps, ma cop avait tressé ces longs cheveux noir corbeau et c'était peut être aussi accessoirement fait sauter à l'arrière du taco en panne. Elle rappliqua vers moi en furie - Bouge ton cul-  QUOI ?? -Bouge ton cul qu'on ce casse de ce trou à rat" -Et chérie, redescend sur terre justement trou à rats égal rien, alors tu trouve un petit coin tranquille et tu pionce jusqu'à ce que la dépanneuse arrive, OK ?- Cette pétasse Narcissique et complètement défoncer parti ce coucher.....

Le lendemain matin les keufs étaient devant nous et nous matai à peu près de la même façon que la gamine Mattai l'extra terrestre dans E.T. Sauf que là c'était nous les E.T. -Qu'est ce que vous foutez là les gamins, allez carte d'identité, permis de conduire et que ça saute- Je commençais à me dire qu'on était vraiment dans la merde, la caisse était voler, rempli de coc et d'acide dans tout les coins. Pendant ce temps là Jess, lui, ne trouva rien de mieux à faire que d'aller chercher le flingue qu'il avait piquer à son vieux en ce cassant de chez lui ! -Haut les mains- qu'il ce mit à brailler le gamin,à moitié défroquer ! Les flics, comprenant l'état de défonce avancer de Jess, obéir. je me précipitai pour prendre tout ce dont ont avait besoin et l'emmener avec nous dans notre nouvelle voiture, qu'on aurait dit tout droit sorti des playmobilplaymobil. Ma cop monta en premier moi en second et Jess en dernier. J'ai pris le volant pendant 2Heures ont a rouler sans dire un mot, un silence de mort, puis Jess ce mets à gueuler -Putain ont les as bien niquer" ! Et ont roulait sans trop savoir ou on allait. Ma défoncer de copine avait repris ces activités favorites: à savoir sniffer tout ce qu'elle trouvait et elle n'était plus bien bonne à grand chose a cette instant précis...

Au Mexique, je disais.Pourdisais.Pour ne pas ce faire choper il faut aller là-bas. Ok, ca roule pour tout le monde, pendant le voyage ce fut l'hystérie collective. Mais une fois sur place nous comprimes vite que des mômes débarqués de nul part, ça faisais louche. Au bout d'une semaine il n'y avait que "Miss Nombril Du Monde" qui avait trouver un taf,enfin si je puis dire: Montrer son cul et danser pour des mecs encore plus défoncés qu'elle ne l'était elle même! Voilà le topo. Arnault avait disparu de la circulation depuis 4 jours, et moi, je guettai le quartier, les allées venus, les locaux, les nouveaux...

Le manque commençait à ce faire ressentir sévère. Puis a cette instant précis ou je ne pensais plus à autre chose qu'a ma ligne. Un gringo junki s'approcha de moi.....

Posté par Bonnie Parker007 à 08:28 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 août 2008

Love Me Tender

moss081406_01_thumb

"Je ne suis sorti avec personne depuis, et je n'ai partagé ma vie avec personne. Lorsque vous vous séparez de quelqu'un dont vous êtes vraiment amoureux, il faut du temps avant de vous en remettre. Et ça vous tombe dessus comme ça : vous vous rendez compte un jour que vous souffrez". Pete Doherty Au Sujet De Son Ex.

Le Romantisme est il complètement mort? Depuis combien de temps un homme n'est il pas venu nous voir avec un bouquet de fleurs à la main? Combien de fois pouvons nous nous venter d'avoir passer une soirée délicieuse en couple sous un dîner aux chandelles? Il est clair que ce genre de situation devient de plus en plus rare et que le romantisme est entrain de tomber aux oubliettes. Le romantisme de l'an 2000 serait plutôt du genre "je te textote à 20H et ont ce fait un mc do à 22h", peut être suivi d'une partie de jambe en l'air ! Résumer: Portable-Bouffe-SexePortable-Bouffe-Sexe. C'est assez peut appétissant..... De nos jours le simple geste d'ouvrir une portière de voiture à une femme est déjà le fait d'un certain romantisme. Alors comment réagirions nous si l'on trouvait LE romantique: Le type qui nous achètes des fleurs, nous emmènes à l'opéra pour regarder "Roméo & Juliette" et termine par une déclaration enflammer aux allures de poème. En définitive, ne risquions nous pas de fuir? Pensant tomber sur le neuneu de service.Ou bien en ce disant que "ce mec là n'est pas sincère, il en fait trop!!"  Ont demande aux hommes qu'ils soient à tout prix "romantique", mais quelle serait vraiment notre réaction en tombant sur un tel spécimen ??

Posté par Bonnie Parker007 à 03:27 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2008

Le Pardon

1218970898_small

I'm sorry, so sorry,
That I was such a fool.
I didn’t know
love could be so cruel.

I’m sorry,
So sorry,
Please accept my apology.
But love is blind, and
I was too blind to see
.



Depuis toujours ont nous demande de "pardonner". Pardonner les erreurs, les péchés, les oublis etc etc.... Mais le fait de pardonner nous rends ils vraiment meilleur ? En quoi pardonner à un mari infidèle ou à un petit ami indifférent à tout nos efforts, fait de nous des personnes meilleurs? D'accord, ont fait tous des erreurs: Certains pardonne, tourne la page et d'autres préfère ce venger. Lorsqu'une personne ce venge elle à au moins le mérite d'être franche, direct, de montrer la rancoeur qu'elle peut éprouver. Mais en définitive, n'y a t il pas de pire vengeance que le pardon? Car au fond le pardon est une forme de mépris, d'indifférence, à l'égard de l'autre. je te pardonne veut souvent dire "je m'en fiche". Un de mes ex était revenu à la charge il y a quelques jours, lui, malgré tout les grands discours qu'il avait pu me tenir, ne m'avait jamais pardonner "mon écart", (ce n'était en même temps pas une référence vu le manque d'intérêt qu'il avait pu me porter!). Mais voilà on y était: le pardon n'avait été qu'un vaste mot prononcé à peu près aussi vite qu'une balle de tennis pendant un tournoi. En faite il n'y a pas de pardon, il n'y a qu'une seul chose: le temps. Le temps, pour penser et atténuer nos blessures. Mais les cicatrices,elles, seront toujours présente.

Posté par Bonnie Parker007 à 01:13 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 juillet 2008

Le Mur Anti Con

plage_04_jpg

Je sais bien qu'on est tous plus ou moins l'abruti certifié de quelqu'un
Mais quand même quand les cons sont loin ça devient plus facile d'aimer son prochain

Alors j'ai détruit les murs de ma maison
Le toit anti-bruit
L'abri en béton
Alors j'ai détruit pour garder la raison les portes en titane
Et puis j'ai construit
Un mur anti-con

J'ai peur quand je suis chez moi et que je penses que les mecs EDF sont en dessous entrain de réviser les canalisations à la vas vite, pour pouvoir partir plus tôt en vacances. Peur qu'il y ai de l'amiante dans mes murs et de la vache folle dans mon assiette. Peur quand je crois manger du poisson frais mais que j'apprends après qu'il contenais des pcb ! Peur quand je fais un tour en mer et que je vois tout ces cons avec leurs bateaux, qui jètte mégots et sacs plastique sur les poissons. Peur quand je vais dans un port autrefois paisible du nom de St Tropez et que je vois Pamela Anderson totalement bourrer ce cassant la gueule en montant sur son yacht. Le monde est devenu une décharge, est ce que les gens en sont seulement conscient? Ce montrer, ce pâmer, s'exhiber devient leur priorité. Ont défigure des ports, pour combler les désirs de certains mégalo, possédant des bateaux ne connaissant même pas l'existence de certaine pièces ! Ont détruit la cote pour construire des appartements semblable à des cages à Lapins.

tu es pauvre? Pas grave ont va t'accorder des crédits ! tu es riche? Bein donne un peu aux pauvres !

Voilà la société actuelle. Ont congèle des bébés, jettent des chiens par dessus des barrages, kidnappe des enfants. Utilisent la faiblesse des uns pour combler la vanité des autres. Signe  extérieur de richesse: grosse voiture,grande maison,grosse bague ...... Gros con ! La vraie richesse c'est la simplicité, la solitude, la paix et le calme d'une île, d'une foret, d'un lac ou d'une plage de sable fin et éclatant comme le diamant. Écouter,Apprécier, le bruit des vagues résonné comme on l'entend quand on est môme dans les coquillages. La richesse c'est d'apprécier la moindre minute de son existence, comme si c'était la dernière. C'est de s'émouvoir encore en regardant un animal mettre bas. C'est d'aider la grand mère quand tu vois qu'elle n'arrive pas à monter sur le trottoir. C'est un sourire on un bonjour à un sdf, au lieu de passer à coté de lui et de le regarder l'air méprisant. C'est la tolérance pour tout les êtres différents de soi même. La vrai richesse, elle ne s'achète pas. Elle s'acquière, en étant ouvert d'esprit et à l'écoute. Être riche c'est facile, Rester humain c'est beaucoup plus compliquer.

Posté par Bonnie Parker007 à 11:44 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :